Par : IEN
Publié : 30 janvier 2016

Le carnet de suivi des apprentissages en maternelle

Le carnet de suivi

Une évaluation repensée
+ source

À l’école maternelle, les écarts d’âge entre les enfants, donc aussi de développement et de maturité, ont une influence sur le rythme des acquisitions. Tout regard évaluatif doit donc s’attacher autant aux procédures et processus que l’enfant met en œuvre dans ses apprentissages qu’à l’appréciation des résultats de son action.

Pour faciliter la continuité du parcours scolaire des élèves lors du passage à l’école élémentaire, les enseignants du cycle des apprentissages premiers transmettent aux enseignants du cycle suivant, cycle des apprentissages fondamentaux, un état des acquis de leurs élèves à l’issue de la scolarité à l’école maternelle. Le suivi des apprentissages et la communication des progrès des élèves reposent sur deux outils : un carnet de suivi des apprentissages, renseigné tout au long du cycle 1, et une synthèse des acquis de l’élève, établie à la fin de la dernière année du cycle 1.

Le document de synthèse des acquis scolaires de l’élève est communiqué aux parents ou au responsable légal.

Comme pour la transmission du carnet de suivi des apprentissages tout au long du cycle, cette synthèse remise aux parents reflète ce que leur enfant sait faire à l’issue de sa scolarité à l’école maternelle. Elle est l’occasion de dialoguer positivement avec les familles. Elle permet aussi, le cas échéant de les rassurer sur la prise en charge des besoins et des fragilités de leur enfant, pour aborder sereinement le cycle 2.

Programmes de l’école maternelle - consulter ici

Extraits :

"L’enfant qui entre pour la première fois à l’école maternelle possède déjà des savoir-faire, des connaissances et des représentations du monde ; dans sa famille et dans les divers lieux d’accueil qu’il a fréquentés, il a développé des habitudes, réalisé des expériences et des apprentissages que l’école prend en compte."

"L’évaluation constitue un outil de régulation dans l’activité professionnelle des enseignants  ; elle n’est pas un instrument de prédiction ni de sélection. Elle repose sur une observation attentive et une interprétation de ce que chaque enfant dit ou fait. Chaque enseignant s’attache à mettre en valeur, au-delà du résultat obtenu, le cheminement de l’enfant et les progrès qu’il fait par rapport à lui-même. Il permet à chacun d’identifier ses réussites, d’en garder des traces, de percevoir leur évolution. Il est attentif à ce que l’enfant peut faire seul, avec son soutien (ce que l’enfant réalise alors anticipe souvent sur ce qu’il fera seul dans un avenir proche) ou avec celui des autres enfants. Il tient compte des différences d’âge et de maturité au sein d’une même classe."

"Adaptée aux spécificités de l’école maternelle, l’évaluation est mise en œuvre selon des modalités définies au sein de l’école. Les enseignants rendent explicites pour les parents les démarches, les attendus et les modalités d’évaluation propres à l’école maternelle. "

Privilégier une évaluation positive et bienveillante favorisant la réussite de tous les élèves

PDF - 298 ko
Une évaluation bienveillante dès l’école maternelle

La loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’École de la République appelle à faire évoluer les modalités d’évaluation des élèves vers une évaluation positive, simple et lisible, valorisant les progrès, encourageant les initiatives et compréhensible par les familles, pour mesurer le degré d’acquisition des connaissances et des compétences ainsi que la progression de l’élève.
Pour encourager l’élève et lui permettre de prendre confiance en ses capacités, toute évaluation est réalisée dans un esprit de rigueur bienveillante tout au long de la scolarité :

- les contenus évalués sont précisés à l’avance, les objectifs et les critères de l’évaluation sont énoncés et explicités ;

- la communication des résultats de l’évaluation est accompagnée de commentaires précis mettant en évidence non seulement les erreurs, les insuffisances, les fragilités, mais aussi et surtout les réussites et les progrès de l’élève afin de lui permettre d’en tirer le meilleur profit.

+ Circulaire n°2015-085 du 3-6-2015 : Circulaire de rentrée 2015

« La mise en œuvre de ce nouveau programme doit favoriser une réflexion des équipes sur l’évaluation en maternelle, qui privilégie l’observation des élèves au cours des activités ordinaires de la classe et permet d’apprécier leurs progrès et d’en rendre compte aux familles. »

Décret et arrêté 2016 sur l’évaluation ; partie maternelle

PDF - 156.8 ko
Décret n° 2015-1929 du 31 décembre 2015 relatif à l’évaluation des acquis scolaires des élèves et au livret scolaire, à l’école et au collège

Les parents sont tenus régulièrement informés de l’évolution des acquis scolaires de leurs enfants et du respect par ceux-ci de leurs obligations scolaires définies à l’article L. 511-1.
« Cette information se fait notamment par l’intermédiaire du carnet de suivi des apprentissages à l’école maternelle, du livret scolaire à l’école élémentaire et au collège, ainsi que du bulletin et du livret scolaires dans les lycées.
« Cette information est transmise plusieurs fois par an, selon une périodicité définie par le conseil des maîtres pour l’école maternelle et élémentaire et par le conseil d’administration, en prenant en compte le nombre de réunions du conseil de classe, pour les établissements du second degré.
« L’école ou l’établissement scolaire prend toute mesure adaptée pour que les parents ou le responsable légal de l’élève prennent connaissance de ces documents.

Les modalités d’évaluation des apprentissages des élèves au regard des objectifs des programmes sont définies par les enseignants en conseil de cycle. L’évaluation des acquis de l’élève est réalisée par l’enseignant. Elle a pour fonction d’aider l’élève à progresser et de rendre compte de ses acquis. Les élèves ainsi que les parents ou le responsable légal sont informés des objectifs, des modalités et des résultats de cette évaluation.
« A l’école maternelle, un carnet de suivi des apprentissages permet de rendre compte des progrès de l’élève. Il est régulièrement renseigné par l’enseignant de la classe, selon une fréquence adaptée à l’âge de l’élève. Ce document suit l’élève en cas de changement d’école au cours de sa scolarité en cycle 1.
« Au terme de la dernière année de scolarisation à l’école maternelle, une synthèse des acquis scolaires de l’élève est établie, selon un modèle national fixé par arrêté du ministre chargé de l’éducation nationale. Cette synthèse est renseignée en conseil de cycle par les enseignants du cycle 1. Elle est transmise à l’école élémentaire lors de l’admission de l’élève en première année du cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux, et communiquée aux parents ou au responsable légal de l’élève.

+ Décret n° 2015-1929 du 31 décembre 2015 relatif à l’évaluation des acquis scolaires des élèves et au livret scolaire, à l’école et au collège

PDF - 134.5 ko
Arrêté du 31 décembre 2015 portant le modèle national de la synthèse des acquis scolaires de l’élève à l’issue de la dernière année de scolarité à l’école maternelle

A l’issue de la dernière année de scolarité à l’école maternelle, la synthèse des acquis scolaires prévue aux articles D. 321-10 et D. 321-23 du code de l’éducation est établie pour chaque élève du cycle 1 selon le modèle national figurant en annexe du présent arrêté.

Pour faciliter la continuité du parcours scolaire des élèves lors du passage à l’école élémentaire, les enseignants de l’école maternelle transmettent aux enseignants de l’école élémentaire une synthèse des acquis de chaque élève sur des points importants. Cette synthèse mentionne pour chacun ce qu’il sait faire, ses points forts et, le cas échéant, les besoins à prendre en compte pour l’aider au mieux dans la suite de son parcours scolaire. Elle est renseignée à partir du suivi des apprentissages réalisé en situation ordinaire, tout au long du cycle.

+ Modèle national de la synthèse des acquis scolaires de l’élève à l’issue de la dernière année de la scolarité à l’école maternelle VERSION WORD ou ODT

+ Arrêté du 31 décembre 2015 portant le modèle national de la synthèse des acquis scolaires de l’élève à l’issue de la dernière année de scolarité à l’école maternelle

Renforcer la coopération entre les parents et l’école dans les territoires

+ circulaire n° 2013-142 du 15-10-2013

+ circulaire n° 2012-119 du 31-7-2012

+ circulaire n° 2006-137 du 25 août 2006

+ code de l’Education ; Article D111-1 et Article D111-2
Extraits

Le conseil des maîtres d’école organise au moins deux fois par an et par classe une rencontre, qui peut prendre différentes formes, entre les parents et les enseignants.

Informer, dialoguer

Les équipes éducatives veillent à inviter les parents, de manière régulière et non uniquement en cas de difficultés, à des rencontres individuelles pour leur permettre d’accompagner la scolarité de leur enfant. Lorsque des difficultés apparaissent, ces mêmes équipes mettent en place un travail étroit avec les parents, en s’appuyant, si nécessaire, sur les professionnels compétents au sein de l’établissement ainsi que sur les partenaires de l’école.

L’information des familles doit utiliser un langage accessible et clair. Les parents peuvent souhaiter être accompagnés d’une personne de leur choix pour faciliter les échanges. Pour les parents qui rencontrent des difficultés avec l’écrit, une communication orale sera privilégiée dans la mesure du possible.

Les résultats et le comportement scolaires [Rappel 2006]

Les directeurs d’école doivent prendre toute mesure adaptée afin que les parents puissent effectivement prendre connaissance des résultats scolaires de leur enfant. Dans le cadre des mesures que le conseil d’école adopte sur la conduite du dialogue avec les parents ou dans le cadre du projet d’école, il appartient à chaque école et à chaque établissement de définir, compte tenu de ses spécificités (type d’établissement, population scolaire, nombre d’élèves....), les mesures les mieux à même de porter ces résultats à la connaissance des parents.

Le livret scolaire dans le premier degré, le bulletin scolaire dans le second degré pourront, par exemple, être remis en mains propres dans le cadre de rencontres individuelles ou collectives.

Pour les élèves relevant de l’éducation prioritaire, cette démarche est particulièrement importante.

En outre, aussi souvent que l’intérêt de l’élève le nécessite, le point sera effectué régulièrement sur ses résultats et son comportement scolaires par le biais d’échanges d’informations, notamment au moyen du carnet de correspondance.

Les parents doivent être prévenus rapidement de toute difficulté rencontrée par l’élève, qu’elle soit scolaire ou comportementale. La question de l’assiduité scolaire, élément fondamental de la réussite scolaire, fait l’objet d’une attention particulière.